Comment poser du Papier Peint avec Raccord? Les différentes techniques.

Idées Papiers Peints, technique de pose -

Comment poser du Papier Peint avec Raccord? Les différentes techniques.

Le papier peint est sans conteste le revêtement mural le plus décoratif et le plus facile à utiliser, sa pose extrêmement simple et rapide et très peu exigeante par rapport à son support incite à voir grand et à facilement sauter pas du DIY pour relooker la maison soi-même. 

Compte tenu de l'immense diversité des types de tapisseries existant, il est difficile de ne pas craquer sur des fresques en trompe-l’œil et des motifs géométriques scandinaves  ( s'il vous plaît, ne mélanger les motifs qu'après mûre réflexion!) 

Coller du papier peint à motif demande toutefois quelques précautions préalables, en effet, le but de l'opération est de faire correspondre les lés entre eux, afin d'obtenir un décor fluide, sans décalage. 

Pas de quoi s'alarmer, je vous rassure, non seulement c'est à votre portée, mais en plus, nous allons le faire ensemble, pas à pas.

En commençant par les rudiments depuis la préparation du support, jusqu'à la contemplation extatique de votre œuvre, je vous expliquerais comment poser du papier peint en fonction du type de raccord de son motif, vous saurez comment calculer le nombre de rouleaux à acheter, comment préparer vos lés et les tapisser.
Premier secret pour ne pas se rater, comme en cuisine, il faut connaître son matériel !

Outillage

Les différents outils présentés ci-après seront utiles au fur et à mesure de vos travaux, certains sont indispensables, d'autres sont remplaçables par des ustensiles de bricolage plus communs, enfin, vous trouverez des outils destinés à des besoins que vous n'aurez pas.

Avant travaux 

    1. Un équipement de protection : Gants, lunettes, éventuellement tablier ou bleu de travail.
    2. Bâche de protection et adhésif de masquage : Est-il nécessaire d'argumenter sur l'intérêt de protéger en les recouvrant, le sol et les mobiliers encastrés ? L'adhésif de masquage a la qualité de se décoller facilement et sans laisser de trace de colle, il est aussi légèrement souple, pour épouser des reliefs.
    3. Escabeau : Assurez-vous d'avoir accès aux moindres recoins pour que votre travail ait une qualité homogène.
    4. Un aspirateur ou un balai : Et toujours à portée de main, s'il vous plaît, votre chantier doit rester propre, c'est important.

    Traiter les murs

      1. Un chiffon : Si les murs qui accueilleront votre papier-peint ont uniquement besoin d'être dépoussiérés 
      2. Une éponge : Pour décoller un vieux papier peint ou lessiver l'ancienne peinture. Une éponge propre sera aussi nécessaire lors de la pose du nouveau papier.
      3. Une décolleuse vapeur : C'est un appareil électrique  qu'il est rare de posséder chez soi à moins d'être accro à la tapisserie. On peut néanmoins la louer en magasin de bricolage.
      Mais il est possible de s'en passer grâce à diverses recettes de lessives pour décoller le papier peint.
      • Un seau : Vous y préparerez votre lessive ainsi l' enduit de rebouchage ou d'accroche, plus tard, il contiendra la colle pour papier peint. Il est même intéressant d'en prévoir plusieurs pour différents usages.
      • Du papier de verre : Si le support est peint, s'il est irrégulier, il faudra poncer jusqu'à le rendre lisse. Et poreux 
      • De l'enduit et rebouchage : Bien que ça dépende du support, le plâtre s'y substituerait très bien. Ils servent à combler les fissures et les irrégularités. 
      • Une spatule : À utiliser pour appliquer le plâtre, elle servira à nouveau au moment de coller la tapisserie.

        Tapisser 

          1. Le nombre de rouleaux de papier suffisant :  Imaginez-vous retourner en boutique en plein milieu de la pose pour compléter le mur surtout si vous avez fait vos achats en ligne ! 
          2. La colle adaptée : Au papier-peint et au support. On en trouve à mélanger ou prête à l'emploi.
          3. Une table à tapisser : Si vous en avez une, ou que vous tenez particulièrement à vous en faire l’acquéreur. Dans les autres cas, empruntez-là, ou mieux, utilisez une table classique suffisamment longue et large ou jouez là classique avec une planche ou une vieille porte, allongée sur des tréteaux. Seul impératif, que ces plans de travail soient assez longs et plus larges que votre papier.  On peut se passer de table si l'on pose de l'intissé. 
          4.  Un mètre de bricolage : de 3 mètres minimum, pour prendre vos mesures tant sur la surface à recouvrir que sur votre papier.
          5. Un niveau à bulle : Pour vérifier que vos repères et votre pose sont toujours bien d'équerre. 
          6. Un crayon de menuisier : Sa largeur et sa mine plate permettent un tracé facile, mais avec un simple crayon ( de bois, à papier... Selon votre région...) fera l'affaire.
          7. Un cutter et des ciseaux: les deux sont nécessaires selon les besoins des découpes.
          8. Une brosse à encoller ou un rouleau à encoller ou les deux : Faites votre choix selon que la colle s'applique sur le papier ou sur le support.
          9. Une spatule à maroufler : Les plus économes choisiront une spatule souple pour la remplacer tandis que les perfectionniste s'équipent d'un rouleau à maroufler. Leur fonction est de lisser les lés juste posés, en chassant les bulles d'air et les surplus de colle. 

          Les Raccords

          Votre mur est prêt à être recouvert, et vous avez à portée de main tout le matériel nécessaire pour procéder sereinement à la pose. 

          Vous devez à présent déterminer combien de rouleaux de ce délicieux intissé fleuri de cerisiers au printemps vous devez commander pour décorer entièrement le mur comme d'une seule tenture.

          Sachez qu'il existe plusieurs types de raccords et c'est à vous de deviner lequel ira à votre tapisserie... Mais non je dis n'importe quoi! Faites comme si vous n'aviez rien lu !

          Le type de raccord est tout simplement indiqué par pictogramme sur la notice, ainsi que la taille de chaque motif ( par exemple : 50 signifie que le motif complet fait 50cm de haut ,  et qu'un nouveau motif identique reprend) .
          Je vous donne dès maintenant le procédé pour calculer le nombre de rouleaux. Selon le cas de votre motif, j'apporterai les précisions qui conviennent.
          Concentrez-vous, c'est plus facile à faire qu'à lire !

          1. Mesurer la largeur de chaque mur à tapisser. Ou le périmètre de la pièce, si elle est concernée dans son entier. Ne tenez pas compte des éléments tels que les fenêtres ou les portes, les radiateurs, de taille standard, si par contre votre pièce comporte un élément de grande taille tel qu'une baie vitrée, il convient de retirer sa superficie de vos calculs.
          2. Mesurer la hauteur des murs des plinthes au plafond. Ajoutez lui 10 cm ( qui seront la marge de sécurité). Il s'agira de la longueur d'un lé. 
          3. Reportez-vous sur la notice du papier peint pour connaître la longueur totale du rouleau.
            Procédez maintenant au calcul suivant : Longueur du rouleau ÷ Longueur d'un lé Vous obtenez le nombre de lé par rouleau de papier-peint. 
          4. Consultez une nouvelle fois la notice pour y trouver la largeur d'un rouleau.
            Calculez comme suit : Largeur totale à tapisser ÷ Largeur d'un rouleau
            Le résultat vous donne le nombre de lés nécessaires pour couvrir votre surface.
          5. Divisez maintenant le nombre de lé nécessaire ( point 4)  par  le nombre de lé par rouleau ( point 3) et vous obtenez le nombre de rouleaux qu'il vous faudra acheter. Commandez-en un ou deux supplémentaires, par prévoyance. 

          Alors, à quel raccord avons-nous à faire ?

          Les raccords libres ou sans raccord 

          La simplicité par excellence de ceux-là les autorise à peine à figurer dans ce tutoriel. S'il sont souvent l’apanage des papiers-peints unis, on rencontre des papiers à motifs non répétitifs ou dont les motifs n’atteignent pas les bords. Ils se coupent donc un lé après l'autre en ajoutant uniquement les 10cm de marge, comme pour toute tapisserie. On calcule le nombre de rouleaux à acheter selon une méthode simple. Problème résolu, question suivante.

          Les raccords droits

          Le motif se répète de façon linéaire, c'est à dire que vous trouverez sur le bord gauche, la partie droite d'un motif qui sera complété par la partie présente en face, sur le bord droit. Tous vos lés seront identiques.

          Pour calculer le nombre de rouleaux de papier-peint à acheter : 

            1. Reprenez le point 1 de la méthode énoncée en introduction
            2. Mesurer la hauteur des murs des plinthes au plafond. Ajoutez lui 10 cm ( qui seront la marge de sécurité) et ajoutez  la hauteur du motif. Il s'agira de la longueur d'un lé.
            3. Vous pouvez à présent poursuivre les calculs à partir des points 3, 4 et 5 des instructions de départ.
            Pour couper le papier : Observez bien votre motif, pour décider quelle partie vous souhaitez avoir à hauteur du regard et du niveau auquel il peut être coupé en haut et en bas, sans nuire à son harmonie. En tenant compte des calculs faits plus tôt concernant leur longueur, tracer une ligne pour guider vos ciseaux, marquer le pli, puis couper votre premier lé.
            • Laissez le lé  en place et venez déposer dessus une nouvelle longueur de papier déroulé, décalée d'une dizaine de centimètres dans la largeur, pour laisser dépasser le bord long du premier lé posé dessous, ce qui vous permet d'en voir le motif.
            Il n'y a plus qu'à ajuster la hauteur du papier afin que les motifs se correspondent, n’oubliez de prendre en compte les marges. Prenez les marques sur l'envers du papier,  coupez, vous avez votre second lé. 
            • Procédez de la même façon, d'un lé sur le précédent, numérotez chacun, jusqu'à en avoir coupé le nombre nécessaire.

            Les raccords sautés 

            Ils concernent particulièrement les papiers-peints à gros motifs, ceux décorés de larges feuilles exotiques ou de grandes figures géométriques par exemple.
            La répétition de ces motifs se trouve décalée d'un bord à l'autre, mais, bonne nouvelle, la hauteur de ce décalage se trouve elle aussi indiquée sur le rouleau.
            Le terme «  sauté » s'explique par le fait que le motif se répète non pas d'un lé sur le suivant, mais tous les deux lés. Ainsi, le premier lé et le second seront décalés, le troisième aura le motif au même niveau que le premier et le quatrième s’alignera au second... Ainsi de suite.

            Pour calculer le nombre de rouleaux de papier-peint à acheter : 

              1. Reprenez le point 1 de la méthode énoncée en introduction
              2. Mesurer la hauteur des murs des plinthes au plafond. Ajoutez lui 10 cm ( qui seront la marge de sécurité) et ajoutez  la hauteur du motif. Il s'agira de la longueur d'un lé.
              3. Vous pouvez à présent poursuivre les calculs à partir des points 3, 4 et 5 des instructions de départ.

              Il existe plusieurs astuces pour découper ce type de papier peint . Encore une fois, elles sont plus difficiles à expliquer qu'elles ne le sont à pratiquer.
              Je vais tout de même me permettre un conseil, si vous n'êtes pas très sûr de vous : Choisissez un papier intissé. Encore lui ?! Oui ! Le fait que ce soit le mur qui est encollé et non le papier, permet un ajustement plus facile. Vous pouvez aussi le poser au sol pour aligner vos motifs, avant de coller les lés. Et choisi en grande largeur, 106 cm, contre 53 cm pour la plupart des autres revêtements muraux , il y a ainsi moins de raccords à faire et moins de ratés possibles. 

              • Raccorder votre motif : Couper votre premier lé comme pour tout papier peint décoré, en prenant en compte la position de son motif par rapport à la hauteur du regard ou selon comment vous souhaitez qu'il se positionne  sur le mur. Et naturellement, en intégrant les marges d'environ 5 cm en haut et 5cm en bas.
              Plusieurs solutions sont possibles pour couper les lés suivants, les voici :
              • Solution scolaire :  Sur la notice de vos rouleaux, à côté du nombre indiquant la hauteur du motif, se trouve celui indiquant le décalage du raccord. 
              • Laissez votre premier lé sur la table, dérouler une longueur du rouleau au-dessus en décalant de quelques centimètres pour que le bord du premier lé dépasse dessous.
              •  Dans un premier temps, aligner le motif, prendre un repère, puis mesurer à partir de celui-ci la hauteur indiquée du décalage, marquer légèrement. Faire glisser doucement la bande de papier peint sur le premier lé, jusqu'à ce que la marque que vous venez de prendre coïncide avec votre repère du premier motif.  Mesurez la hauteur du lé, marquez le pli et couper.

                Cette technique peut engendrer des chutes nombreuses, ( des chutes de tapisserie, bien sur, pas d'accident d' escabeau ! )

                Solution « Je ne crois que ce que je vois » : 

                • Posez votre premier lé découpé au sol, déroulez  une bande de papier bord à bord.
                •  En vous inspirant de l'indication de la hauteur du décalage, faites coïncider le motif. Le motif du bord droit du premier lé est complété par le motif du bord gauche. Vous aurez un aperçu de ce qui sera collé au mur. Prenez les marques et coupez votre second lé. Procédez ainsi d'un lé sur le suivant. Numérotez les lés !
                • Il existe une solution très simple pour minimiser les pertes et les chutes ( de tapisserie, par de l' escabeau). Il s'agit de couper les lés dans deux rouleaux différents.

                .  Couper le premier lé et tous les lés impaires dans le même rouleau que vous identifierez comme R1 ou Kevin ou Berta, peu importe.
                .  Couper le second lé et tous les lés paires dans un deuxième rouleau de vous appellerez R2, Patrice, Sorbet citron.... Amusez-vous !

                . Dédiez le rouleau 1 aux lé impaires et le rouleau 2 aux lés paires. 

                Cette méthode permet de faire d'énormes économies par rapport à celles couramment conseillées et qui font perdre la hauteur d'un motif à chaque lé.

                Ici, tous les lés coupés dans un même rouleau ont le même motif, par conséquent, vous n'aurez pas plus de pertes qu'avec un papier peint à raccord droit !
                Et là, on dit merci et on applaudit ! 

                Les raccords inversés 

                Vous trouverez parfois un pictogramme représentant deux flèches indiquant des directions opposées. Cela signifie que le revêtement mural concerné doit être posé en raccord inversés. C'est-à-dire que les lés sont collés tête-bêche.

                • Ce type de raccord est assez rare pour les papiers peints les plus courants, papier vinyle ou papier Non-tissé, il est en réalité plutôt préconisé pour la pose de revêtement délicat, aux fibres naturelles, dont les bords et la teintures peuvent présenter des irrégularités.
                  Tapisserie textile , soie, papier peint écologique , certaines pailles japonaises... Très authentiques, ces matériaux uniques nécessitent donc d'être posés un lé à l'inverse de l'autre afin d'harmoniser le rendu final, en alternant le sens de la trame.
                  La découpe des lés se fait par contre avec les mesures très simples des papiers à raccord libres. 

                Les raccords superposés 

                Vous les rencontrerez lors de la pose de fresques murales, et de stickers. Ceux-ci se présentent sous la forme de plusieurs panneaux numérotés, indiquent l'ordre de pose . Ils ont la particularité d'avoir sur les bords long, à gauche et à droite, une marge de quelques centimètres variant selon les modèles, mais toujours indiquée dans la notice. Dans cette marge, le motif continue, mais si vous posez au sol deux panneaux bord à bord, vous remarquerez qu'une même partie du motif y est reproduite.

                Il faut alors superposer les lés jusqu'à faire correspondre le motif dans sa continuité.
                Si l'on imagine une marge de 5 centimètres, il convient de faire glisser le panneau n°2 de 5 cm sur le panneau n°1. Ces mesures s'effectuent, cela va de soi, au préalable, avant encollage.
                Une fois la correspondance trouvée, faites un point de marquage pour bien l'identifier. Prenez les mesures et faites un point de marquage également sur le mur. Procédez à l'encollage, identifiez le milieu de la zone de superposition et procédez à une coupe en ligne droite, régulière, sans lever la lame du cutter, du haut vers le bas.

                Une bande de papier superflu se détache alors du panneau du dessus, une autre de celui de dessous. Il faut les retirer. Vous obtenez de cette façon deux panneaux à poser bord à bord qui se correspondent parfaitement.
                La pose ne s'effectue pas la suite normalement, en veillant bien à respecter l'ordre de pose des lés. Comme il s'agit généralement d'un seul immense motif, il est peu probable de se tromper!

                  Technique de pose

                  Tracer des repères au murs 

                    • Selon la largeur de votre papier peint, A partir d'un angle de préférence proche de la source de lumière principale de la pièce, mesurez à l'horizontal la largeur de votre papier, en retirant environ 5 centimètres.
                      En effet, afin de coller le papier-peint avec de belles finitions, il est indispensable d'avoir une marge de 5 cm au-delà des angles ou des bords.
                    • A l'aide d'un niveau à bulle, à partir de votre repère, tracer une ligne verticale qui servira de guide à la pose de votre premier lé. Éventuellement aussi quelques guides pour les suivants. Fiez-vous à votre niveau à bulles ou à votre fil à plomb, méfiez-vous de ces coquins de coins de murs et cadres de fenêtres, qui sous leurs petits airs d'angles droits, cachent des orientations tout à fait originales ! 

                  Préparer la colle à papier peint 

                    • Veillez à ce que la colle soit adaptée au support mural ainsi qu'au papier-peint à poser ! 
                    • Si elle n'est pas dans un baquet, prête à l'emploi, il vous faut alors procéder à un mélange, souvent une solution, dont les proportions sont indiquées sur le paquet à diluer.
                      Sur le paquet de colle sont aussi indiquées les quantités à préparer en fonction de la surface à couvrir.

                  Encoller 

                    • Dans le cas de papier à pose classique, appliquer la colle à l'aide de la brosse ou du rouleau à encoller ( ou des deux, si vous y tenez), sur le premier lé de papier- peint.
                      Repliez-le sur lui-même et laissez reposer quelques minutes, le temps que le papier soit bien imprégné.
                      Vous pouvez encoller plusieurs lés à la fois, par exemple 3 par 3, de façon à gagner du temps.
                    • S'il s'agit de papiers-peints pré-encollés, humidifier les lés un par un. 
                    • Dans le cas de papier In- tissés , appliquer une couche de colle sur le mur au rouleau ou à la brosse. Sur la largeur d'un lé ( indiquée par vos lignes verticales au crayon).
                    • Certains papiers demandent un double encollage, du papier et de la surface à tapisser.
                    • Pour les revêtements autocollants, il faudra retirer la pellicule protectrice au fur et à mesure de la pose. 


                  Positionner le premier lé en partant du haut du mur et en laissant dépasser d'environ 5 cm au plafond. Lisser une première fois avec les mains, du haut vers le bas, en ajustant bien le long de votre repère vertical. 
                  Emparez-vous de la brosse ou du balais ou du rouleau ou du couteau... à MAROUFLER ! 

                  Permettons-nous une interlude concernant ce verbe extraordinaire, digne d'un Capitaine Haddock. Non que son sens soit remarquable puisque le dictionnaire le définit ainsi :
                  «Poser et coller sur un panneau de bois un revêtement décoratif en exerçant un fort pressage dirigé du milieu vers les extrémités.

                  sa musique, par contre, entre le « maraud »  et le « camouflet », mérite que l'on s'en gargarise un instant.  

                  Excusez le romanesque. Revenons à nos collages.

                  Appliquez donc avec l'outil choisi, d'une façon souple et régulière, une pression de l’intérieur de la surface de tapisserie vers ses bords. Ceci afin de la lisser, d'en chasser les éventuelles bulles d'air, et d'évacuer tout surplus de colle.  

                  • Marquez le pli du papier peint  à l'aide de la spatule aux niveau du plafond et de la plinthe. 
                  • Couper les bandes de papier superflues au cutter, sans jamais lever la lame, en prenant appui sur la spatule, qui doit toujours se trouver entre la jolie tapisserie bien posée et la lame du cutter. 
                  • Positionnez votre second lé, contre le bord du premier, bien parallèle, et en veillant attentivement à ce que chaque détails du motifs corresponde parfaitement. Au besoin, lisser, décoller légèrement pour repositionner.
                  • Maroufler, couper les marges de papier inutiles en haut et en bas...
                  • Prenez quelques pas de recul afin de vous assurer que votre motif est bien positionné comme vous le souhaitez et que les lés sont juxtaposés correctement pour que le raccord du motif soit invisible.
                  • Procédez de même pour tous les lés suivants.


                  Nous y voilà, votre papier peint design est posé, votre mur est une œuvre d'art, et vos raccords sont parfaitement invisibles !

                  Ce n’était pas si compliqué, un peu d'organisation, et c'est venu tout seul ! 
                  Bravo à vous, vous savez poser du papier peint avec raccord.


                  Si malgré tout, vous êtes un peu fébrile à l'idée de vous lancer tout seul, vous pouvez faire appel à des professionnels, leurs gestes sûrs et experts viendront à bout du projet en un rien de temps.




                  Newsletter

                  Recevez nos articles dans votre boite email.